Depuis quelques temps, le snacking se fait livrer ! Véritable tendance pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs, découvrons ensemble les raisons clés d’un tel succès en France et partout dans le monde.

Quand on pense « snacking », le terme « livraison » n’est pas le plus évident. Commandes réalisées rapidement et pour des montants faibles, l’intérêt de créer une logistique dédiée pour acheminer ces denrées au domicile ou sur le lieu de travail des clients semble peu pertinent. Pourtant, de nombreux commerçants l’ont fait. Et cela fonctionne plutôt bien ! Tout a commencé dans les années 1990 avec la nourriture à emporter, puis la livraison dès le début des années 2000. Aujourd’hui, elle a conquis la majorité des États européens. Deux solutions sont proposées aux commerçants : créer leur propre service de livraison avec une flotte de scooters, vélos ou voitures, et des livreurs ; ou signer un partenariat avec un prestataire externe tel qu’UberEats ou Deliveroo par exemple.

 

Snack livraison : une tendance en pleine expansion sur le territoire français

 

La livraison est devenue un véritable challenge. La problématique du « dernier kilomètre » (voire du dernier mètre !) est au cœur des attentions. En France, le moment le plus congestionné de la journée pour le snacking est le déjeuner.

Une grande part de la responsabilité repose entre les mains de la personne en charge de livraison : un livreur salarié, en freelance ou un prestataire externe. Il est en charge de la qualité de la livraison, et s’il s’agit d’un service externe, pourra apposer sa marque aux côtés de la vôtre. C’est d’ailleurs ce que font bien souvent les franchises de restauration rapide. En 2019, la livraison est programmée, suivie, modifiée ou annulée depuis une application mobile. Le dernier défi réside dans le choix de l’emballage, qui doit être écoresponsable, donc biodégradable.

 

snack-livraison-application

 

Le snacking en livraison : un marché hybride qui tire profit du digital et de l’apparition de nouveaux acteurs innovants

 

Le marché du snacking s’est récemment réinventé sous l’apparition de nouvelles attentes du côté des consommateurs, et de l’apparition du digital. Ces deux mouvements de fond sont les raisons majeures expliquant l’arrivée de la livraison dans le secteur du snacking.

Tout d’abord, les consommateurs exigent de manger plus sain, plus écoresponsable et avec des produits issus des circuits courts. Ils souhaitent manger mieux, plus vite et moins cher. La réduction du temps accordé aux pauses déjeuner a poussé les commerçants à proposer des livraisons directement à leur lieu de travail. Certaines entreprises signent même des partenariats avec un restaurateur particulier pour organiser une livraison quotidienne de produits pour les salariés.

Mais aussi, la livraison doit être simple, c’est pourquoi elle prend appui sur le développement d’applications mobiles de plus en plus perfectionnées. Les consommateurs préféreront renoncer à leur livraison quotidienne si le processus n’est pas automatisé (mémorisation des préférences, de l’adresse du lieu de livraison, des coordonnées de carte bancaire, etc.) et s’il dure plus de quelques minutes. Ne laissez pas de place pour l’imprévu, car la fidélisation des clients tient en grande partie à la simplicité du processus.

Au-delà du déjeuner, le petit-déjeuner s’impose désormais en livraison ! C’est une nouvelle tendance apparue depuis peu, et qui rencontre un franc succès. Si chaque marché conserve ses spécificités locales, l’uniformisation est en marche, sous l’influence des opérateurs chaînés.

 

Développer son propre service de livraison ou dépendre d’un prestataire externe, comment choisir ?

 

snack-livraison-deliveroo

 

La meilleure solution doit être choisie selon les critères suivants :

  • La taille de votre commerce. Les petits acteurs (ou nouveaux sur le marché) ont généralement moins de moyens pour investir, et préfèrent une solution peu onéreuse et peu gourmande en capital. C’est la raison pour laquelle le recours à un prestataire externe est la meilleure solution. Cependant, en imposant sa marque aux côtés de la vôtre, vous prenez le risque de diluer votre impact sur vos clients.
  • Votre statut : indépendant, ou franchisé dans une chaîne. Ces derniers ont un business plan éprouvé dans de nombreuses régions du pays. La confiance dans le concept encourage les banques à prêter, à moins que la marque ne finance elle-même la création d’une flotte de livraison indépendante. Si vous êtes indépendant, cela nécessite un effort particulier, plus onéreux et plus risqué.
  • Votre capacité d’investissement. Votre endettement bancaire est un paramètre déterminant pour mesurer votre capacité à supporter davantage de dette et développer un service de livraison. Le recours à un prestataire externe ne coûte rien, mais limite votre indépendance.
  • La certitude de votre business plan en livraison. Si vous avez quelques incertitudes sur la faisabilité de ce projet, optez d’abord pour un prestataire externe pour tester la réaction du marché. En cas de succès, cela vous confortera dans l’idée d’investir directement pour développer votre propre flotte.

Proposer un service de livraison est devenu un nouveau pilier de l’avantage concurrentiel des snacks, à Paris et en région. Les foodtrucks, importés des Etats-Unis, se déplacent de plus en plus sur le parking de grandes entreprises, à mi-chemin entre le service à emporter et la livraison sur place. Quel que soit votre statut, votre taille ou votre marché, une solution existe pour tirer profit du snacking en livraison et renforcer l’attractivité de votre commerce !

 

Pin It on Pinterest

Share This