La restauration est un secteur dynamique, et est au cœur des préoccupations de nombreux entrepreneurs en France. La restauration rapide, en particulier, est en pleine mutation. Autrefois associée à une nourriture de piètre qualité, déséquilibrée et mauvaise pour la santé, elle retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse. Avec 1,9% de croissance en France entre 2017 et 2018, c’est un secteur concentrant de nombreuses opportunités. En 2019, le secteur de la restauration rapide est marqué par plusieurs tendances de fond : le retour d’une alimentation saine et équilibrée, le maintien de tarifs accessibles, l’apparition d’idées recettes végétariennes, etc.

Les professionnels doivent saisir toutes les opportunités offertes par ces changements. Et s’il s’agissait du bon moment pour reprendre un restaurant ? En vous appuyant sur un concept déjà éprouvé, vous vous situez dans un univers plus sécurisant pour investir. Pour réaliser votre projet dans les meilleures conditions, il est indispensable de suivre une méthode claire et précise permettant de contourner de nombreuses difficultés. Découvrons ensemble toutes les étapes à suivre pour reprendre un restaurant !

 

Étape #1 – Analyser les performances financières de l’établissement

 

Le niveau de chiffre d’affaires et son évolution sont les premiers indicateurs à scruter. Il doit être comparé avec celui de la concurrence, et dans le même périmètre géographique. Un chiffre d’affaires en baisse nécessite d’être prudent. Votre première priorité est d’en identifier la cause, afin de la résoudre. Cela ne signifie pas que le restaurant est une mauvaise opportunité. Bien au contraire, si vous décelez un potentiel de croissance réel, vous pourriez le racheter à un prix inférieur ! Si le chiffre d’affaires est stable, votre propriété consiste à chercher de nouvelles opportunités pour le faire croître. Enfin, un chiffre d’affaires en hausse est un bon signe. Cependant, veillez à ne pas surpayer le restaurant au prétexte que le marché semble dynamique. Le secteur de la restauration est particulièrement volatile.

Il est aussi nécessaire de décortiquer les comptes annuels du restaurant. Le bilan complet, le compte de résultat et le tableau de flux de trésorerie sont les trois documents principaux. Veillez à inspecter le niveau de dette de l’établissement, le montant de son résultat net, sa profitabilité, et le montant total de sa trésorerie. Ne négligez pas les éventuels travaux à réaliser, et les autres investissements à prévoir. Par exemple, il conviendra d’anticiper l’éventuel renouvellement de matériels et autres biens nécessaires au bon fonctionnement de l’établissement. Il est indispensable de connaitre la somme nécessaire à la reprise du fonds de commerce.

 

reprendre-un-restaurant-finance

 

Étape #2 – Comprendre le fonctionnement actuel du restaurant

 

Un restaurant, c’est avant tout un concept complet et attractif, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, l’analyse du bail commercial en cours est une étape indispensable. Quelle durée reste à courir ? Le bail prévoit il toutes les évolutions futures anticipées pour votre activité ? Le montant du loyer est-il soutenable ? Est-il compétitif par rapport au prix du marché ?

Ensuite, l’implantation géographique est capitale. Votre priorité consiste ensuite à analyser l’adéquation entre la situation géographique du restaurant et votre clientèle cible. Analysez le profil de vos clients cibles, leur budget, les menus qui leur plaisent le plus, leurs habitudes de consommation, leur fidélité, etc.

Cette démarche permet d’identifier toutes les attentes à satisfaire, afin d’aboutir à une allocation optimale des ressources. Bâtir un plan de croissance à 3 ans est une véritable boussole pour la gestion quotidienne de votre établissement. Disposer de toutes les informations nécessaires à la reprise d’une affaire est primordiale pour déterminer comment ouvrir un restaurant en 2019. 

Pour vendre des boissons alcoolisées, vous devez obtenir une licence spécifique, qui fait office de permis d’exploitation. La Licence Restaurant concerne les restaurateurs, et non tous les tenanciers de débits de boissons. Pour être considéré ainsi, il faut proposer des boissons uniquement à l’occasion de repas et de manière accessoire à la nourriture. Si vous décidez de vendre également de l’alcool en dehors des repas, il est nécessaire d’être titulaire d’une licence III ou IV (selon le type d’alcools vendus).

Enfin, étudiez la politique de ressources humaines du restaurant, à savoir son chef cuisinier et la manière dont il sait adapter sa carte aux nouvelles attentes des clients. Choisir l’offre la mieux adaptée aux attentes des clients est votre premier enjeu. Véritable travail d’équipe, le chef d’entreprise et le personnel dialoguent avec les clients. Le chef connait le secteur de la restauration, et possède souvent d’excellentes idées de recettes. Ces deux points de vue sont essentiels pour définir la carte idéale.

 

 

reprendre-un-restaurant-recette

 

Étape #3 : Anticiper ses perspectives d’avenir, et dresser un bilan de l’opportunité

 

Lorsque vous reprenez un restaurant, vous le choisissez pour son passé, mais surtout pour son avenir ! Sa réputation et sa clientèle sont importants, mais vous devez surtout avoir la conviction qu’il possède de beaux jours devant lui. Comment ? En concentrant tous vos efforts en faveur de la satisfaction des clients. Parfois, des efforts de communication et de publicité sont nécessaires.

Pour comparer définitivement toutes les opportunités à votre portée, faites un tableau comparatif de toutes les options en fonction des critères précédemment évoqués. Ainsi, vous pourrez prendre votre décision sur la base d’informations complètes, fiables et transparentes.

Tous les restaurants ne sont pas bons à reprendre ! Il est possible de réaliser de bonnes affaires, tout comme de tomber sur un os. Pour optimiser vos chances de réussir, il est important de suivre cette méthode afin d’analyser rigoureusement l’intérêt de chaque possibilité ! De réelles opportunités se développent dans ce secteur et ouvrir un restaurant rapide en 2019 pourrait être le nouvel eldorado des métiers de bouche.