Les extras sont indispensables dans le secteur de la restauration, et bénéficient d’un contrat de travail à durée déterminée. Leur recrutement, leurs conditions de travail ou leur rémunération sont autant de questions primordiales à connaître. Explications.

Au mois de décembre 2019, le gouvernement Philippe a annoncé sa volonté de taxer davantage les contrats courts, afin de promouvoir les emplois à long terme, en CDI. Cela n’arrange pas les affaires du secteur de la restauration, qui avait déjà des difficultés à recruter. Entre 2005 et 2017, le nombre d’emplois dans le secteur a enregistré une forte progression de 25%, selon une étude réalisée par Pôle Emploi. Et pourtant, d’après l’UMIH, organisation patronale du secteur de l’hôtellerie-restauration, 100 000 emplois ont manqué pour la saison estivale 2019. Le marché est donc en forte tension. Ces postes sont notamment des extras, c’est-à-dire des employés embauchés pour une période déterminée, pour faire face à la saisonnalité de la demande. Le turnover structurel dans la restauration est trois fois supérieur à celui des autres secteurs ! Dans ce contexte, comment parvenir à recruter tous vos extras nécessaires ? Suivez le guide !

 

Recrutement d’extra en restauration : les contrats de travail applicables

 

recrutement-extra-restauration-profil

 

Les extras bénéficient d’un contrat de travail à durée déterminée (CDD). Il vise à répondre aux besoins des professionnels nécessitant de la main d’œuvre pour une courte (voire très courte) durée. Parfois, il ne s’agit que d’un cocktail, d’une réception, etc. Ce contrat facilite les démarches administratives pour les employeurs, et ne peut être utilisé pour remplacer un poste permanent, ou à temps partiel. Si l’activité revêt un caractère permanent ou continu, elle doit faire l’objet d’un contrat de travail à durée indéterminée (CDI) à temps partiel.

N’importe quel travailleur possédant les compétences nécessaires peut signer un contrat d’extra dans le secteur. Il est parfois obligatoire de posséder un diplôme spécifique pour l’exercice de certains métiers, tels que cuisinier par exemple.

L’employeur est tenu de verser un salaire à chacune des interventions de son employé. Il peut aussi le rémunérer chaque semaine, ou chaque mois, avec l’accord du salarié. Chaque paie doit donner lieu à la délivrance d’une feuille de salaire. Le salaire minimum versé doit correspondre au taux horaire conventionnel de la catégorie professionnelle correspondant à l’emploi qu’il occupe.

Le salarié doit être déclaré auprès de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS), reçoit une indemnité de congés payés à chacune de ses interventions, mais aucune en raison de la précarité de son statut.

 

Comment recruter plus facilement des extras ?

 

recrutement-extra-restauration-extracadabra

 

Vous pensiez avoir finalisé votre recrutement, et pourtant, votre serveur est tombé malade et ne peut assurer le week-end prochain ? Votre cuisinier s’est brûlé ? En pleine saison estivale, ces défections posent problème, et sont susceptibles de nuire à la qualité des prestations rendues aux clients. Les extras constituent la solution idéale pour y faire face. Mais comment les recruter si rapidement ? De nombreuses applications mobiles permettent de repenser le recrutement des extras dans la restauration, et faire face à vos besoins de main d’œuvre.

Extracadabra est dédiée aux professionnels de l’hôtellerie-restauration souhaitant recruter dans l’urgence. D’après le fondateur de l’application, il faut entre une demi-heure et une heure de temps en moyenne pour trouver un extra. Mais aussi, il faut en trouver un correspondant à vos attentes. Ainsi, vous serez mis en relation avec de nombreux profils triés selon vos souhaits. Entrez en relation avec eux et signez rapidement votre contrat !

Gofer a pour objectif de fluidifier l’emploi grâce au numérique. Les restaurateurs et l’employé signent un contrat de travail électronique, et l’application gère toutes les démarches administratives, notamment auprès de l’URSSAF. Elle s’interface ensuite avec les logiciels de restauration et de gestion de paie de l’employeur.

Job Minute recense des profils dans 35 métiers de l’hôtellerie-restauration, et vous donne un accès direct à une multitude de profils qualifiés, sélectionnés après entretien et disponibles pour répondre à vos besoins urgents.

 

Autoentrepreneurs : la solution pour palier à vos difficultés de recrutement ?

 

Et si les autoentrepreneurs constituaient la solution pour palier à l’embauche d’extras en CDD ? L’ubérisation du marché de l’emploi mérite que l’on explore cette piste. Les postulants évoquent parfois la possibilité de travailler en tant qu’autoentrepreneurs, pensant qu’il s’agit d’un argument décisif à leur embauche. Cette solution est beaucoup plus simple pour les employeurs, car cela supprime presque intégralement leurs démarches administratives, et allège le coût du travail. Rien de plus simple :  il suffit de payer la facture reçue !

En conclusion, recruter des extras n’est pas si complexe que cela, à condition d’adopter une démarche cohérente, et des processus structurés. Dans le secteur de la restauration, ils sont indispensables, et doivent faire l’objet d’une grande attention.

 

Pin It on Pinterest

Share This