Depuis la fermeture des restaurants mi-mars, toute une profession s’est retrouvée subitement à l’arrêt. Peu habitués à l’inaction et l’oisiveté, de nombreux chefs et restaurateurs ont mis en place des initiatives solidaires envers le personnel soignant, mais aussi envers les plus démunis fortement touchés par la crise du coronavirus.

 

Les soignants, nos héros du moment

 

initiatives-solidaires-restaurateurs-covid19-soignants

 

En première ligne face au coronavirus, on trouve l’ensemble du personnel soignant. Véritables héros de cette crise sanitaire, ils font partie de ceux qui ne sont pas directement concernés par le confinement, contraints d’aller travailler chaque jour et d’être exposés de manière continue au virus. Afin de remercier ceux qui redoublent d’efforts dans cette lutte contre le Covid19, de nombreux restaurateurs ont mis en place des initiatives solidaires qui visent à nourrir les soignants. Ces derniers ont en effet des difficultés à trouver des enseignes pour se nourrir, l’ensemble des restaurants du territoire étant fermés, et leurs horaires souvent maximisés en raison de l’impact du virus sur le monde médical.

 

 

Des initiatives solidaires apparues dans l’urgence

 

Dans l’urgence, de nombreux collectifs se sont montés en quelques jours. Dans la deuxième quinzaine de mars juste après l’annonce du confinement, des cuisiniers, des restaurateurs, des fournisseurs de la restauration, des producteurs et des bénévoles ont été des centaines à s’associer et s’unir pour mettre en place des initiatives solidaires envers les soignants. L’idée ? Leur offrir des bons petits plats préparés avec amour pour leur apporter du réconfort dans leur pénible travail en temps de crise sanitaire.
S’il est difficile de balayer toutes les belles actions qui ont fleuri sur le territoire avec une réactivité étonnante, citons le Collectif Solidaire qui a fait beaucoup parler de lui. Initié par une vingtaine d’acteurs du monde de la restauration et de l’alimentaire, ce collectif livre aujourd’hui des repas aux hôpitaux de Paris et des paniers prêts à cuisiner aux soignants indépendants. Des matières premières provenant du marché de Rungis ou de Metro sont livrées à domicile chez les chefs participants qui cuisinent chez eux. Le collectif gère ensuite la collecte des plats préparés et s’occupe de les livrer aux hôpitaux et aux cabinets de soignants. Une organisation sans faille qui permet de livrer pas moins de 3 500 repas par jour !

 

initiatives-solidaires-restaurateurs-covid19-bonne-heure

 

A Bordeaux, A la Bonne Heure est une association qui s’engage à préparer et à distribuer des repas pour le personnel soignant des établissements de santé bordelais. Ainsi, 450 repas sont livrés chaque jour. Une cagnotte a été lancée pour financer cette distribution de repas avec l’aide de l’Union Bordeaux-Bègles. Après avoir récolté plus de 56 000 €, cinq joueurs de l’UBB ont décidé de donner un coup de main à l’association et ont réalisé les livraisons pour le plus grand bonheur des soignants.
Mais on observe aussi des initiatives plus individuelles de restaurateurs qui préparent et livrent eux-mêmes des repas aux soignants et aux hôpitaux. Le chef étoilé Michel Sarran a distribué des plats au service de réanimation de l’hôpital Purpan à Toulouse. Une initiative solidaire qui n’est pas passée inaperçue, et qui a fait des jaloux dans les autres services qui ont réagi sur les réseaux sociaux en réclamant avec humour leur livraison au chef toulousain.

Néanmoins, la mise en place de ces offres solidaires a un coût pour les restaurateurs, et si les denrées et matières premières ne leur sont pas offertes par les producteurs, les distributeurs et les industriels de l’agro-alimentaire, d’autres solutions existent. Le réseau de restauration rapide Pur Etc. a choisi par exemple de rouvrir son laboratoire de production une journée par semaine. L’enseigne livre des plats dans les hôpitaux de la région strasbourgeoise grâce à une offre solidaire : 2 plats achetés = 1 plat offert aux soignants.

 

initiatives-solidaires-restaurateurs-covid19-chefs

 

De la même façon, le mouvement Les chefs avec les soignants lancé à l’initiative de l’AP-HP en partenariat avec le chef de l’Elysée Guillaume Gomez et le journaliste Stéphane Méjanès livre des repas préparés par des chefs de restaurants gastronomiques à l’ensemble des hôpitaux de France métropolitaine mobilisés dans le cadre de la lutte contre le Covid19. Si ce mouvement (qui réunit 740 chefs engagés et a livré des repas à plus de 1 000 services d’hôpitaux français) est soutenu par des acteurs de taille comme Transgourmet, il est possible de faire un don sur leur site internet pour maximiser l’impact de cette démarche.

Souvent, des petits mots d’encouragement accompagnent les repas livrés aux soignants. Qu’il s’agisse d’un mot du chef ayant préparé les plats livrés, un petit mot réconfortant écrit par les équipes bénévoles ou encore un dessin d’enfant, les boîtes à pizzas, packagings et sacs de livraison revêtent des messages tous doux à destination des soignants, pour leur témoigner de l’admiration, les encourager et leur apporter du soutien. D’autres restaurateurs et collectifs comme la communauté Ecotable proposent également des cagnottes en ligne sur des plateformes de crowdfunding telles que KissKissBankBank pour mettre en place leurs propres actions. De nombreuses façons de les aider à apporter du réconfort aux soignants.

 

Il n’y en a pas que pour les soignants

 

Pendant cette crise sanitaire, une vague de bienveillance et de solidarité a envahi la France et particulièrement le secteur de la restauration qui a su se mobiliser. Mais il n’y en a pas que pour les soignants ! D’autres secteurs contraints à continuer à travailler pour assurer les besoins de première nécessité et la sécurité des Français n’ont pas été oubliés. A Limoges, les éboueurs de Veolia ont été livrés par le chef Didier Palard. De la même façon, des restaurants ont soutenu les pompiers et les services de sécurité de leurs communes pour les remercier de leur implication dans la lutte contre le coronavirus. Enfin, certains restaurateurs ont fait le choix de faire profiter ces initiatives aux personnes dans le besoin. En raison du confinement, de nombreuses personnes démunies se retrouvent dans une précarité importante en raison d’une baisse d’implication des bénévoles contraints de se confiner, de la baisse des revenus et du manque de passants dans les rues pour donner aux sans-abris.

 

initiatives-solidaires-restaurateurs-covid19-solidarite

 

C’est le cas du restaurant Les Bols d’Antoine à Paris qui, outre la livraison de 200 repas par jour aux hôpitaux de Paris, distribue également 50 repas à travers Paris pour les sans-abris. On remarque aussi des initiatives jusqu’en Outre-Mer avec une chaîne d’entraide construite grâce à des bénévoles et des chefs qui préparent des repas à offrir aux plus démunis en Nouvelle-Calédonie dans les cuisines du lycée Grand Nouméa. Autant d’actions louables qui permettent de revaloriser la solidarité malgré la crise sanitaire.

 

Et après ?

 

Ces différents mouvements et initiatives solidaires fleurissent à travers le pays, et chaque jour de nouvelles actions sont mises en place. Malgré une activité à l’arrêt, un élan engagé a soulevé le secteur de la restauration qui a su se rendre utile en cette période de crise. De plus, de nombreux acteurs proposent aux Français de transformer leurs applaudissements de 20h en actions concrètes et en repas chauds grâce aux dons, pour ceux qui se battent en première ligne contre le virus.

Pin It on Pinterest

Share This