Les food trucks ont désormais trouvé leur place dans nos villes, et nos campagnes. A la fois attractif pour les clients et peu gourmand en investissements, il est souvent rentable, et attire de nombreux entrepreneurs ! Voici toutes les raisons pour lesquelles les food trucks rencontrent un si grand succès !

Importés tout droit des États-Unis, les food trucks se sont implantés en France depuis le début de l’année 2011. Les français étaient encore réticents à l’arrivée de ce nouveau modèle de restauration rapide à emporter, et le plébiscitent aujourd’hui comme une alternative évidente à la restauration rapide traditionnelle, et au fast food. En France, le nombre d’emplacements est toujours très élevé, et le concept attire de nombreux clients. L’ouverture d’un food truck est soumise à l’acceptation de la mairie, qui doit délivrer une autorisation d’occupation du domaine public. Aussi, il s’agit d’un marché saisonnier, encouragé à la belle saison touristique, lorsque les températures se prêtent à déjeuner à l’extérieur. La croissance des food trucks est concomitante à celle de la street food. De nombreux médias et influenceurs s’en font l’écho sur les réseaux sociaux. Les clients apprécient de consommer des plats rapides, respectueux de leur santé, et à des prix abordables. Portés par une dynamique de marché positive, les food trucks cherchent néanmoins à toujours renouveler leur offre pour demeurer attractifs : concept, menu, programme fidélité, etc, sont autant de leviers à saisir. Découvrons ensemble toutes les clés du succès des food trucks, l’une des tendances food 2019.

 

Food truck : pourquoi un tel succès ?

 

food-truck-menu

 

Les food trucks font bel et bien partie de la vie quotidienne des français. Le phénomène du « camion gourmet » a connu une forte croissance, et rencontre un grand succès en raison de plusieurs points clés différenciant. Tout d’abord, les plats proposés sont composés de produits de qualité et locaux, préparés devant les clients, s’inscrivant ainsi dans la tendance fast good. Le plus souvent, les food trucks sont installés dans des zones très fréquentées par des touristes, des résidents du quartier ou des travailleurs. Le week-end, il est possible de générer davantage de chiffre d’affaires le soir, ou à l’occasion d’évènements privés (mariages, etc.)

Les food trucks qui connaissent le plus grand succès ont su appliquer certains principes clés. Parmi eux :

  • Rationnaliser au maximum la main d’œuvre. Le business model d’un food truck permet de limiter vos coûts. Profitez-en jusqu’au bout en n’employant que deux personnes simultanément, au risque de faire exploser le coût de la masse salariale.
  • Toujours placer le client au cœur de l’offre. Chaque décision doit être orientée en faveur de l’optimisation de leur satisfaction.
  • Adopter un concept fort, qui crée de la valeur aux yeux des clients (food truck américain, végétarien, gourmet français, burgers, bar à salades, etc.)
  • Insister sur le renouvellement régulier de la carte, des offres promotionnelles, du concept, du programme de fidélité clients, des évènements promotionnels, etc.

Parmi les stars sous le feu de la rampe, Daily Wagon, Le Camion Gourmand, Le Cou de la Girafe, Cantine California ou Mozza & Co ont su tirer leur épingle du jeu.

 

Focus sur les questions règlementaires : pourquoi la législation devrait-elle s’assouplir dans le futur ?

 

food-truck-camion

 

La réglementation est centrale dans l’encadrement de l’exploitation des food trucks. De nombreuses règles spécifiques existent, et doivent être connues de tous les entrepreneurs.

Tout d’abord, il est indispensable d’obtenir une carte attestant de votre statut de commerçant ambulant auprès du CFE compétent (Centre de Formalités des Entreprises). Il est ensuite nécessaire d’obtenir une immatriculation auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Si vous réalisez la vente de produits non transformés, vous devez également vous immatriculer auprès de la Chambre du Commerce et de l’Industrie.

Dans un second temps, il est nécessaire d’obtenir une autorisation d’occupation du domaine public (AOT), auprès de la mairie de la commune dans laquelle vous souhaitez vous implanter. Il existe 4 types d’AOT :

  • L’AOT « Voie privée » pour les food truck stationnés dans des jardins privés ou des parkings d’entreprises
  • L’AOT « Marché » pour ceux commercialisant leurs produits dans une halle, un marché, une foire ou un festival
  • L’AOT « Stationnement » vous donnant la possibilité de stationner sans emprise au sol
  • L’AOT « Permission de voirie » qui vous donne la possibilité d’ouvrir une petite terrasse ou un étalage devant votre food truck.

Pour l’ensemble de ces AOT, il est indispensable de s’acquitter d’un droit de place ou d’une redevance auprès de la municipalité.

Enfin, vous devez suivre une formation « Hygiène » obligatoire, dispensée par la HACCP. N’oubliez pas de  souscrire un contrat d’assurance pour prévenir les risques courants liés à votre activité opérationnelle.

 

Préparer l’ouverture d’un food truck : que faut-il absolument anticiper ?

 

La première étape à accomplir consiste à réaliser une étude de marché complète pour confronter votre projet à la réalité. Étudiez précisément l’offre et la demande dans votre zone de chalandise. Surtout, veillez à proposer une offre en adéquation avec les attentes de vos clients cibles.

Si votre étude est concluante, passez à l’action en créant directement votre entreprise. Le plus souvent, les entrepreneurs choisissent une SARL, une SAS ou une auto-entreprise. L’étape suivante consiste à financer votre projet. En général, il est nécessaire d’anticiper un financement global avoisinant 40 000€. L’étape suivante consiste à créer votre concept, et solliciter une AOT. Enfin, équipez votre cuisine, passez vos approvisionnements, et lancez-vous sur le marché !

Le marché du food truck attire pour de bonnes raisons : porté par une demande croissante, il devrait continuer à croître dans les prochaines années, concomitamment à l’évolution des attentes des consommateurs. Neuf semaines suffisent en moyenne pour créer votre projet de A à Z, et prendre part à l’aventure !

 

Pin It on Pinterest

Share This