Saviez-vous qu’il est possible d’ouvrir un restaurant rapide, même sans apport ? Si vous êtes passionné de gastronomie et prêt à vous lancer dans une aventure entrepreneuriale, découvrez tous les modes de financement alternatifs pour parvenir à créer votre projet !

Ouvrir un restaurant rapide sans apport est-il vraiment mission impossible ? Détrompez-vous ! La restauration rapide présente de nombreuses opportunités, s’agissant d’un marché dynamique et en pleine expansion. En effet, le nombre de repas pris hors domicile ne cesse d’augmenter. Les consommateurs sont sensibles à de nouvelles tendances de consommation que les restaurants rapides sont les plus à même de capter : les consommateurs veulent désormais s’alimenter plus sainement, sans perdre temps et sans dépenser plus d’argent. Sensibles à l’engagement écologique et social des établissements qu’ils fréquentent, ils deviennent de véritables consom’acteurs engagés. Dans ce contexte, le fast good remplace le fast food ! Vous êtes convaincu des nombreuses opportunités à saisir dans ce secteur, mais vous n’avez pas d’apport personnel pour vous lancer et ouvrir un restaurant ? N’attendez plus pour lire cet article, et trouver toutes les solutions adéquates !

 

Comment ouvrir un restaurant sans apport ? Mode d’emploi

Un apport est-il vraiment indispensable pour ouvrir un restaurant ?

 

comment-ouvrir-un-restaurant-sans-apport-projet

 

L’apport est une question centrale pour les entrepreneurs dans le secteur de la restauration. Pourquoi donc ? Il s’agit d’une source de financement interne (personnelle) intervenant en complément d’une source de financement externe, apportée par votre banque (un crédit bancaire la plupart du temps).

Si vous possédez un PEL ou un Livret A ou si vous épargnez régulièrement sur une assurance vie mais que vous souhaitez solliciter un crédit sans apport personnel, les risques de refus sont importants. Vous connaissez le proverbe : on ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre. Votre défi est donc simple : trouver un apport personnel pour ouvrir ou reprendre un restaurant d’une autre manière que piocher dans votre épargne personnelle. Rassurez-vous, des solutions existent !

 

 

Comment trouver un apport personnel ailleurs que dans vos comptes épargne ?

 

Plusieurs alternatives existent afin de trouver un apport financier sans toucher à votre épargne personnelle. Pour ouvrir un restaurant rapide classique, l’investissement initial est relativement limité.

Le love-money consiste à solliciter la générosité de vos proches (parents, amis, connaissances, etc.) afin de leur proposer un prêt rémunéré entre particuliers. Plusieurs alternatives sont possibles : don pur, prêt à taux zéro, paiement d’intérêts, ou octroi d’une partie des parts sociales de l’entreprise.

 

comment-ouvrir-un-restaurant-sans-apport-crowdfunding

 

Le crowdfunding (financement participatif) est également une source de financement régulièrement utilisée. Vous pouvez lancer une campagne de levée de fonds via une plateforme en ligne prévue à cet effet (KissKissBankBank, Leetchi, Raizers, Wiseed, Ulule, Wydden, etc.) Elle permet de solliciter des dons en contrepartie d’un cadeau, d’une attention, ou d’une rémunération particulière.

De très nombreux commerçants indépendants sont déjà parvenus à lever plusieurs milliers d’euros afin de constituer un apport. En réalité, il s’agit d’une autre forme de créance, dont il faut pouvoir assumer les conséquences.

 

Quelles sont les aides publiques à votre disposition ?

L’État encourage l’entrepreneuriat et les projets qui créent des emplois. Ainsi, les restaurateurs sont régulièrement la cible de dispositifs d’aides publiques afin de les encourager dans leurs démarches.

Par exemple, l’ACCRE (Aide aux demandeurs d’emplois créant ou reprenant une entreprise) permet de bénéficier d’une exonération partielle de charges sociales tout en cumulant vos ARE (Allocations de Retour à l’Emploi). Le NACRE bénéficie aux jeunes entrepreneurs (entre 18 et 26 ans) pour les aider à fonder rapidement leur projet via l’attribution d’un prêt à taux zéro (dont le montant varie entre 1 000 et 10 000 euros) d’une durée maximale de 5 ans. Ils bénéficient aussi d’un accompagnement régulier dispensé par la CCI de leur département (aide administrative, juridique, conseil de gestion, etc.) pendant 3 ans.

Rapprochez-vous également de la Chambre de Commerce et d’Industrie de votre région pour bénéficier des nombreux prêts d’honneurs ou dispositifs d’accompagnement au quotidien.

Ainsi, les alternatives à l’apport personnel sont nombreuses, et démontrent combien il est possible de fonder votre projet dans l’univers de la restauration rapide, même sans apport personnel. Alors, qu’attendez-vous pour franchir le pas ?

Pin It on Pinterest

Share This