Document clé pour obtenir un financement et convaincre vos partenaires, le business plan doit être parfaitement construit et suivre une logique bien précise. Voici nos 5 conseils indispensables pour le rédiger sans erreur et pour optimiser vos chances de succès !

Quel que soit le concept de votre restaurant, votre lieu d’implantation, votre segment de clientèle, votre budget ou vos partenaires, vous devrez toujours en passer par la même étape : la création d’un business plan. Tâche souvent perçue comme fastidieuse et peu enthousiasmante, elle est pourtant essentielle afin de convaincre vos partenaires financiers et commerciaux. Document d’une cinquantaine de pages maximum, il doit dégager l’intérêt de votre projet, présenter votre marché, son adéquation avec la demande et sa viabilité financière. Il faut donc être concis, précis, complet et d’une grande clarté : un vrai travail d’orfèvre ! Alors, suivez le guide !

 

Business plan en restauration rapide : présentez d’abord votre projet

 

Le business plan doit permettre au créateur de se poser les bonnes questions, et se conçoit comme un véritable outil de pilotage pour ouvrir votre restaurant rapide. Cette première étape doit être relativement courte, mais surtout limpide ! Elle doit permettre de comprendre les grandes lignes de votre projet en un minimum de temps pour convaincre au premier regard. Elle doit être attractive en présentant les grandes lignes (concept, emplacement, offre, stratégie, etc.) et doit être une synthèse des parties suivantes. Soyez sobre dans la rédaction, et accrocheur. N’affichez pas d’arguments trop enthousiastes en jouant sur la persuasion : soyez simplement convaincant et efficace.

 

Présentez votre marché

 

business-plan-restauration-rapide-etapes

 

Cette partie consiste en une analyse du secteur en général, à l’échelle globale puis à l’échelle locale. Mettez en avant ses avantages, inconvénients, menaces et opportunités. Cela permet de déduire le potentiel de croissance et les évolutions du marché dans les prochaines années. Dans un périmètre géographique plus restreint, identifiez vos concurrents et le type de clientèle à laquelle ils s’adressent. Cette partie doit être essentiellement descriptive et s’accompagner une conclusion permettant de comprendre si le marché est véritablement porteur, et s’il est susceptible d’absorber de nouveaux entrants.

 

Présentez votre offre et son adéquation avec le marché

 

Dans cette troisième partie, il faut mettre en relation les conclusions des deux premières étapes. Elle permet de répondre à la question : « Y a t-il vraiment une clientèle prête à venir consommer dans mon établissement ? » C’est la question essentielle que tout le monde se pose. C’est le moment de présenter plus en détails votre offre de nourriture, les services annexes, la politique tarifaire et l’organisation de la salle de restaurant (si elle existe). Plus largement, on parle de toute « l’expérience client », de la première à la dernière interaction avec votre restaurant. Le plus souvent, dans les grandes villes, l’offre qui rencontre le meilleur succès s’établit autour de formules et d’un format mixte (livraison à emporter, livraison de snack à domicile ou à consommer sur place).

 

Présentez votre stratégie pour attirer les clients et les fidéliser

 

Répondre aux besoins des clients n’est pas votre seul objectif, car, à moins d’être en situation de monopole, il faut convaincre les clients de choisir votre restaurant et non pas celui de vos concurrents directs. En restauration rapide, on opte plutôt pour des prix agressifs et une marge faible que l’on espère compenser avec des volumes importants ; ou des offres hauts de gamme avec des marges plus élevées mais des volumes plus faibles. Il est donc important d’établir un budget pour ouvrir un restaurant rapide.

Cette partie doit mettre en avant votre singularité, votre originalité et votre attractivité !

 

business-plan-restauration-rapide-projet

 

Présentez vos états financiers prévisionnels

 

Il s’agit d’une étape particulièrement technique et qui nécessite souvent l’intervention d’un professionnel. Elle consiste en la présentation d’un bilan prévisionnel, d’un compte de résultat prévisionnel et d’un tableau de flux de trésorerie prévisionnel. Elle doit démontrer la viabilité financière de votre projet.

Elle permet également de connaître votre besoin de financement, le montant total de vos charges, produits et votre seuil de rentabilité. Toutes ces données sont consignées dans des tableaux Excel logiques et rigoureusement bâtis. N’hésitez pas à prendre plusieurs hypothèses pour estimer vos performances (pessimiste, moyenne et optimiste).

Construire un business plan logique, précis et attractif est l’une des clés de la réussite pour ouvrir votre restaurant rapide. Ne négligez aucune de ces étapes, et soyez attentif au moindre détail pouvant nuire à votre crédibilité, et celle de votre projet. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour le bâtir de la meilleure des manières !

 

Pin It on Pinterest

Share This