Définir précisément le budget dont vous avez besoin pour ouvrir votre restaurant rapide est une étape indispensable pour tous les entrepreneurs. Elle permet d’évaluer votre besoin en financement et de convaincre tous vos partenaires financiers de la viabilité de votre projet. Explications.

Il est impossible de créer votre entreprise sans connaître le budget nécessaire pour y parvenir. Elle nécessite un apport financier, un éventuel complément par emprunt bancaire, et a pour vocation de dégager un bénéfice. Il faut prendre en considération l’investissement initial à réaliser (acquisition des locaux, ou versement d’une caution en cas de location, l’achat du matériel, l’ameublement, etc.) mais aussi votre besoin en fonds de roulement, c’est-à-dire votre trésorerie. Votre budget prévisionnel doit être annexé à votre business plan, et concerne notamment votre banquier ou vos associés. Découvrez notre méthode pour y parvenir simplement et sans prise de tête !

 

Budget pour ouvrir un restaurant rapide : comment bâtir un business plan solide et précis pour identifier vos postes de dépenses ?

 

Votre business plan est un outil de pilotage indispensable, et doit permettre de comprendre l’intérêt de votre projet, son potentiel de croissance et ses performances financières espérées. Cette dernière étape est au cœur de notre réflexion, et consiste à présenter un bilan prévisionnel, un compte de résultat prévisionnel et un tableau de flux de trésorerie prévisionnel. Attardons-nous ce dernier document : il recense l’ensemble des encaissements et décaissements pour vos flux de trésorerie d’activité (résultat net, dépréciations, dotations aux amortissements et besoin en fonds de roulement), vos flux de trésorerie d’investissement (acquisition et cession d’immobilisations), et vos flux de trésorerie de financement (émission et remboursement d’emprunt, versement de dividendes, augmentation de capital). L’addition de ces trois agrégats doit permettre de dégager votre « cash flow net », c’est-à-dire votre trésorerie nette totale.

L’objectif est qu’elle soit excédentaire et suffisante pour permettre à votre entreprise de fonctionner correctement. Une attention particulière doit être portée aux flux de trésorerie d’activité (aussi appelés « flux de trésorerie d’exploitation ») car ils sont ceux qui permettent ensuite d’investir et de vous financer au jour le jour.

 

budget-pour-ouvrir-un-restaurant-rapide-business

 

Quelles sont les charges à prévoir ?

 

Tout d’abord, prenons en considération les charges de création, c’est-à-dire la rédaction des statuts juridiques, l’immatriculation, les frais d’agence immobilière ou le montant de la caution à verser si vous êtes en location, etc.

Ensuite, il faut prévoir des charges d’exploitation réparties comme suit :

  • Les achats de nourriture, boissons et autres aliments
  • Les charges énergétiques (gaz, électricité, eau)
  • Les charges annexes (abonnement téléphonique, assurances, petites fournitures, etc.)

Autre poste de première importance, la masse salariale est souvent une source de charges très lourde pour l’entreprise (en prenant en compte les salaires et les cotisations sociales).

Des charges financières telles que les intérêts d’emprunts ne doivent pas être omises, et les charges exceptionnelles (amende, catastrophe naturelle, etc.) doivent faire l’objet d’une provision.

 

Quelles sont les investissements à prévoir ?

 

budget-pour-ouvrir-un-restaurant-rapide-projet

 

Pour ouvrir un restaurant rapide, le budget de création est le premier à prendre en considération, et est essentiellement composé du capital social de l’entreprise. Dans de nombreux statuts juridiques, aucun montant minimum n’est imposé. Il est ensuite nécessaire d’injecter régulièrement des liquidités pour accompagner le développement de l’entreprise. Vous pouvez procéder à une augmentation de capital ou à l’alimentation du compte courant d’associé.

Plusieurs décaissements devront être réalisés par la suite pour anticiper les financements indispensables à l’entretien de votre restaurant, à l’adaptation de l’offre, au remplacement du matériel, au changement de concept, etc. Ne perdez pas de vue que tous les investissements sont des décaissements effectués dans la perspective de générer des encaissements futurs supérieurs et issus de vos clients ! Ces derniers sont le moteur de votre rentabilité, et les seuls à pouvoir couronner votre projet de succès.

Une fois votre budget précisément défini, il ne reste plus qu’à trouver les sources de financement nécessaires. Vous pouvez effectuer un apport personnel, et le compléter via un prêt bancaire par exemple. De nombreuses aides sont proposées par Pôle Emploi, les chambres de commerce ou les régions pour encourager le développement économique à l’échelle locale. Il peut s’agir d’aides pécuniaires ou de dispositifs d’accompagnement pour les entrepreneurs. Alors, qu’attendez-vous pour saisir les opportunités existantes sur le marché de la restauration rapide ?

Pin It on Pinterest

Share This